Comment écrire une lettre?

Un article sur comment écrire une lettre ? C’est vrai ? Pourtant, ça ne fait pas très sérieux. Évidemment je ne te parle pas de tes lettres de présentation ou pour solliciter un emploi… quoique même ces lettres se doivent d’être bien écrites. Une des premières règles est évidemment d’avoir un vocabulaire choisi, exempt de fautes d’orthographe. Une tournure de phrase exceptionnelle, une présentation soignée et une histoire racontée selon le principe de la progression sont souvent les clés de la réussite. Je te parle de lettres comme des courriels ou de lettres de correspondance. Ces lettres que l’on échange pour raconter, charmer, séduire, faire rire ou pleurer, créer une émotion. Un genre qui s’éteint. Dans les siècles passés, incluant le 20e siècle, les lettres de correspondance étaient une nécessité. Il n’y avait pas d’ordinateur ou même de téléphone cellulaire. La poste était le seul moyen de communication. Et plusieurs échanges épistolaires eurent lieu. Plusieurs de ces lettres de correspondance sont devenues célèbres et ont été publiées sous forme de recueil. Je pense à la correspondance de Marie de Rabutin Chantal, marquise de Sévigné, dite la marquise de Sévigné, née le 5 février 1626 à Paris et morte le 17 avril 1696 au château de Grignan. Il y a aussi les Liaisons Dangereuses, où de lettres en lettres, les deux protagonistes, la Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont, dévoilent leurs pièges et leurs victimes. Longtemps censuré, ce roman a quand même influencé nombres de générations et de cinéastes. Il y aussi les échanges de lettres entre Voltaire et Madame du Deffand qui durèrent 19 années. Il y a encore Simone de Beauvoir, Anaïs Nin et Henry Miller, Sigmund Freud et Stefan Zweig. J’en oublie surement des centaines d’autres, connus et moins connus.

Mais qu’est-ce qu’une lettre ?

Une lettre débute ou continue une histoire entamée par une rencontre réelle ou poursuit un échange épistolaire. C’est une histoire racontée sous forme de courts chapitres. Mais avant tout, une lettre raconte des états d’âmes, des victoires et des défaites, des réflexions profondes. Si la forme revêt différents habits, le contenu se veut avant tout original, poétique, comme un conte, une fable, un mythe, une légende, une odyssée. Le jeu des mots lui donne une variété de couleurs visant à charmer principalement le destinataire et créer un plaisir à lire

La lettre engendre un certain intérêt, crée de la hâte, de l’excitation, donne une poussée d’adrénaline, stimule l’intérêt. On veut l’ouvrir. Quelle soit sous forme de lettre en papier ou de courriel, l’effet ressenti est le même. On veut lire ce qu’il y est raconté. On aime les histoires, toutes sortes d’histoires. L’imagination prend le dessus. On ne lit pas les mots, on les vit. On entend la voix de l’auteur, on imagine le ton, on laisse notre imaginaire former des images dans notre cinéma mental, on répond aux questions ou les doutes écrits. Elle crée de l’anticipation tout comme du plaisir.

Comment écrire sous forme poétique alors ?

Je pense à Cyrano de Bergerac dont la pièce (ou le film) est composée de plus de 1600 vers pour le personnage principal. C’est une chose que d’interpréter un personnage et une autre que de mémoriser ces vers. J’ai particulièrement aimé la version cinématographique impliquant Gérard Depardieu dans le rôle de Cyrano.

Le but de cet article n’est évidemment pas de se lancer dans l’écriture de lettres en vers. La lettre représente tout de même une structure similaire à celle d’un roman ou d’une nouvelle. On retrouve donc une introduction, courte, un développement et une conclusion ou fin, brève mais haute. Il est important de respecter la structure montante ou exponentielle pour conserver l’intérêt du lecteur.  Même si la lettre ne s’adresse en général qu’à un destinataire, le lecteur, l’auteur le fait intervenir dans sa lettre. Ainsi, un dialogue interposé naît. On pose des questions directes ou indirectes tout en sachant ce que le destinataire répondra. On l’anticipe et on répond à ses futures questions. Celui-ci commentera la lettre reçue tout en explorant d’autres avenues. Parmi tous les différents genres de lettres, les lettres d’amour resteront toujours les plus propices à introduire une certaine prose ou poésie. Voici un exemple.

Lettre d’amour

« Bonjour mon amour mon aimée,

Je t’écris ces quelques mots pour te dire que j’ai de la difficulté à me concentrer au travail. Le souvenir d’une charmante soirée me hante par moment pour ne pas dire tout le temps. Comme j’ai aimé ton sourire et ton regard, comme j’ai adoré le réveil de ce matin avec le doux parfum de tes lèvres encore présent sur les miennes. Je me plais à imaginer que tu es également emportée par cette passion. Je crois que oui… oui comme oui je te veux encore. Moi aussi.

J’ai dormi longtemps exceptionnellement, mais j’ai rêvé souvent de toi. De ces quelques mots échangés entre nous, ajoutés à la mélodie de ta voix, je ne désire que te revoir encore et encore, un désir que j’espère soit réciproque. Je n’ai que hâte que tu repartes de nouveau vers le pas de ma porte, où j’attendrai habillée de mon sourire que pour toi.

Mais je me lasse d’attendre dans cette attente. Ce temps qui passe me semble suspendu comme un sablier d’où ne s’écoule que grain par grain dans un trou que trop petit ces minutes éternelles. Long sera l’espoir de ressentir à nouveau tes lèvres sur les miennes, loin sont ces instants où je sentirai à nouveau ce baiser effleurer, toucher et caresser la saveur de mon désir. Inatteignable sont ces secondes ou j’entendrai à nouveau ce cœur battre avec folie. Tu sais, je pense à toi, souvent… Oui, je sais, je me répète. Je sais que tu penses à moi… Oui, je crois. Puis-je encore dire que ton sourire me manque ? Ton absence se fait douloureusement présente dans ces longues heures. Ton humour m’a fait tourner la tête et il m’arrive encore de sourire à la pensée de ces plaisanteries si jolies que tu m’as soufflées au creux de l’oreille. Tu as aimé ? Je n’ai pas vu le temps passer. Ton charme a su me conquérir. Toi qui bouleverse mes émotions si facilement, je ne rêve plus que jamais de me retrouver encore à tes côtés. Je m’ennuie déjà de toi.

 

Je te quitte sans partir en te laissant un baiser sur tes lèvres satinées. »

 

Je crois important d’utiliser une touche poétique aux lettres envoyées, surtout celles écrites pour le plaisir d’écrire, de charmer, d’envouter. Le romantisme dans les lettres ajoute de l’éternité aux mots choisis. Même celles qui ont une intention différente. Alors, qui dit lettre d’amour, dit aussi lettre de séparation. Voici un exemple.

Lettre de séparation

« À toi qui m’attendais,

Ma vie est un bouleversement et je suis malheureux de voir ces répercussions t’emporter comme un tsunami ravageant une île. Pourtant, et malgré que tu aies été la seule personne à me toucher si profondément, je me dois de te révéler mes tourments, plonger de plus en plus haut dans un paradis devenu stérile. Récemment, un frisson s’est installé sur mes lèvres. Je voulais insuffler vie à ce que mes doigts ont mis si amoureusement à écrire depuis tous ces temps passés. Ces effleurements d’esprit n’ont pu ressusciter ces multiples mots murmurés à ton regard empreint de passion.

Ces jongleries de phrases ne servent plus qu’à adoucir la cruelle vérité. Mon amour pour toi n’a pas su déployer ses ailes. Les lettres n’ont pas su écrire les « je t’aime » et les « à toujours », mais formaient des mots dont je n’avais jamais entendu l’écho auparavant. Mon âme ne s’est pas sentie reconnue dans notre essence et je n’ai pu savourer ce fruit malgré tout défendu.

Je sais. Les prochains jours seront insupportables. C’est un cauchemar dont nous ne nous réveillerons probablement jamais. La mort serait probablement l’ultime recours. Cependant, je veux tout de même que tu saches que le présent n’est toujours qu’un moment inespéré pour préparer le lendemain. L’oubli se glissera entre nous, le goût de la vie reprendra le dessus, de nouveaux sourires s’épanouiront sur ton visage, ton regard se mettra de nouveau à étinceler. Ces petites sources de bonheur réveilleront le Phoenix en toi. Tu sauras renaître de tes cendres.

 

Je te quitte comme un souvenir d’une autre vie. »

 

Une lettre est beaucoup plus que de simples mots. C’est un langage, un moyen de communication, une forme expressive de ce que sont nos émotions et nos sentiments. Les mots ne sont que des messagers. Il est important qu’ils soient subtils et variés car nos émotions le sont.

Et n’oublie pas, que ce soit une lettre, une nouvelle ou un roman, sois créatif !

Laisser un commentaire